Julien Vialon Voix offJulien Vialon naquit en 1968 à Clermont-Ferrand, Auvergne, France. Son père lui enseigna l’Architecture, le Design et la créativité italienne. Sa mère lui donna le goût des voyages et des cultures étrangères.

 

Il vint pour la première fois à Londres à l’âge de sept ans et, cette même année, découvrit son premier film sur grand écran; « Goldfinger ». Sa décision était prise: un jour, Julien deviendrait un acteur.

 

Il fit ses débuts au théâtre à l’âge de quinze ans, dans une troupe locale, jouant (coïncidence… ou pas ?) en anglais. Après avoir obtenu une licence en Littérature et Langues Etrangères à l’Université (anglais, italien, espagnol), il partit ensuite à Paris et intégra l’école de comédiens renommée; le Cours Florent. Il fit sa première apparition au cinéma en tant que professionnel face à Marcello Mastroïanni, dans « Trois vies et une seule mort ».

 

Après avoir figuré dans plusieurs séries télévisées françaises ainsi que des courts-métrages, il commença à voyager à travers le monde, tournant des films publicitaires. Il réinvestit l’argent dans ses premières réalisations; au jour d’aujourd’hui, il a réalisé six courts-métrages et écrit deux longs-métrages.

 

En 2004, le scénario de son troisième court-métrage remporta le prix du meilleur court-métrage dans un festival à Paris et fût ultérieurement diffusé au Festival du Film de Cannes, dans la section « Short Film Corner ».

 

De retour sur scène, il interpréta le role chanté d’Enjolras, le révolutionnaire, dans « Les Misérables », à Paris en 2006. Il rejoignit par la suite « L’Actors Studio », où il passa deux ans à intégrer la « Méthode » de Stanislavski.

 

2008 le vit interpréter le rôle de Bartolomeo Vanzetti dans la pièce « Sacco & Vanzetti », à Paris.
En 2010, Julien partit s’installer à Londres et la pièce « Platform » marqua ses débuts au Royaume-Uni, dans le théâtre dirigé par Kevin Spacey, « L’Old Vic ».

 

Choisi par Ron Howard pour faire partie du casting prestigieux de « Rush », son nouveau film, Julien Vialon donna la réplique à Daniel Brühl et Chris Hemsworth, dans cette recréation de la saison 1976 de Formule Un. Le film connut un grand succès à sa sortie en 2013.

 

Suite à cette expérience, Julien Vialon fût engagé, pour la première fois en tant que rôle principal dans un long-métrage, « Catherine d’Alexandrie », réalisé par Michael Redwood: donnant la réplique à Peter O’Toole et Edward Fox, Julien y interprétait le rôle de l’Empereur païen Maxence qui kidnappa, tortura et finalement exécuta la jeune femme, canonisée par la suite. Le film sortit en Décembre 2013.

 

Il fût ensuite retenu par Ridley Scott pour jouer face à Cameron Diaz et Michael Fassbender, dans son nouveau film, « Cartel ».« Le mythe de Saleh Sharif », tourné en langue arabe, marqua la troisième co-opération entre Julien Vialon et le réalisateur libanais Zahi Farah, après « Time » et « Rage ».

 

Au printemps 2013, Julien rejoignit l’équipe de « Skins », la série télévisée produite par la chaine anglaise Channel 4, pour sa septième et dernière saison. Suite à cela, Julien joua dans « Base », réalisé par Richard Parry et produit par Vertigo Films (Bronson). 2014 a vu la sortie du film fantastique « Spring-Heeled Jack », réalisé par Steven Wheeler, où Julien Vialon interprète Thomas Herring, aventurier spatio-temporel. Puis vint la collaboration avec le réalisateur italien Alessandro Zonin pour « Bons Baisers d’Italie » et également Stephen Frears, pour sa biographie sur Lance Armstrong, « The Program », avec Ben Foster, sorti en 2016.
Cette même année vit Julien remonter sur les planches, cette fois-ci à Paris, dans l’adaptation de la nouvelle de Conan Doyle « La Vallée de la Peur », mise en scène par Nathalie Veneau, où il interprétait le célèbre détective Sherlock Holmes.

 

 

Ecouter sa voix :