Grâce aux robots, et aux nouvelles technologies, le métier d’éleveur évolue et se transforme. Tout en améliorant le confort et le bien-être de ses vaches par un environnement qui s’adapte aux rythmes et besoins de ses bêtes, l’éleveur gagne en souplesse dans l’organisation du travail et en précision quant à la connaissance de ses bêtes.
Allégé des taches pénibles et répétitives il peut se consacrer à la valorisation de son exploitation tout comme des taches à plus forte valeur ajoutée.

Transcript vidéo

Jean est éleveur.
Soucieux d’améliorer son confort de travail, sa compétitivité, le bien-être de ses vaches, il vient d’équiper ses étables avec les dernières technologies de robotisation.

 

Pour la traite, plus de contraintes horaires pour lui et surtout, plus de pression pour
ses vaches.
Chacune choisit, selon son besoin, son moment pour aller à la traite… de jour comme de nuit.
Jean peut utiliser son temps à des tâches à plus forte valeur ajoutée.

 

Mais Jean gagne surtout un véritable outil de pilotage qui permet de traire, d’alimenter et de mesurer la santé de son troupeau.

 

Des alertes en temps réel lui permettent d’agir plus vite et d’être au plus près de
ses vaches.
Fini les mammites et autres infections détectées trop tard !

Dans l’étable, c’est toute la circulation de ses vaches qui est repensée.
Dans le respect de leur rythme et cycles individuels.
Des logettes confortables et propres pour leurs temps de repos, des abreuvoirs
disponibles à chaque instant…
Ainsi qu’une brosse, pour se détendre et éliminer les parasites.

 

Le robot de fourrage, en plus de soulager Jean d’un travail pénible et répétitif, assure un meilleur contrôle de la qualité des nutriments… Tout en prenant soin du rythme de l’animal et de son appétence.

 

Avec ces nouvelles installations, Jean a aussi fait découvrir à ses enfants, Ethan et
Camille, une nouvelle façon d’exercer le métier d’éleveur !
Au plus proche de ses vaches et de sa production… en toute sérénité !