ESAM – L’école qui développe l’esprit entrepreneurial…

Pour qui a l’esprit d’entreprendre et que l’aventure entrepreneuriale appelle, le concours d’entrée à l’ESAM peut être le début d’une telle aventure professionnelle…
Le Programme Grande Ecole de l’ESAM a fait de Luc, un chef d’entreprise heureux, en lien avec les marchés asiatiques, et permis à Laura d’être embauchée dans un grand groupe, grâce à son mastère obtenu en alternance.
Comme eux, vous pourriez être tenté par un avenir professionnel ouvert à l’international… être un des décideurs de demain ouvert sur le monde… Pourquoi ne pas commencer par regarder cette whiteboard animation, justement faite pour vous… ?

 

Transcript

Laura veut travailler dans la finance internationale. Lors d’une journée portes ouvertes à l’ESAM, elle découvre l’originalité du Programme Grande Ecole, l’esprit entrepreneurial qu’on y cultive et le fort ancrage à l’international, la proximité avec le milieu professionnel.
Convaincue, elle décide de s’inscrire au concours d’entrée.
 
Laura est admise à l’ESAM ! Une école qui forme les managers, les entrepreneurs et décideurs de demain ouverts sur le monde !
Dès le premier semestre, elle part aux Etats-Unis, à Silicon Valley, pour un séminaire d’initiation à la culture entrepreneuriale.
 
Elle y rencontre Luc, lui aussi étudiant à l’ESAM. Luc a été séduit par l’ouverture internationale en phase avec la société. Il a choisi de partir 27 mois sur les cinq années, d’étudier le mandarin en plus de l’anglais afin de se forger un profil multiculturel, prisé par les entreprises.
 
Luc, qui veut créer son entreprise, interroge les intervenants présents lors de la journée de l’entrepreneuriat qui se tient chaque année à l’ESAM.
Leurs réponses d’experts lui permettent de structurer son projet.
 
Et puis, il y a l’esprit ESAM : les activités sportives, artistiques, culturelles, les soirées amicales, tout ce qui tisse des liens durables.
 
En fin de 3ème année, Laura décide d’effectuer son cycle Mastère professionnel en Alternance. Elle veut avoir des compétences métiers avant de décrocher son diplôme.
Luc, quant à lui, effectuera son dernier stage de six mois en Asie, au sein d’un incubateur.
 
Laura et Luc sont diplômés !
La qualité du projet de fin d’année de Laura, ses stages et les années passées en alternance, ont convaincu un grand groupe de lui proposer un CDI.
Elle a de la chance… comme 90% de ses camarades.
 
Luc a créé son entreprise en France, en lien avec les marchés Asiatiques. Ainsi, il revient à l’ESAM en tant qu’ancien pour donner des conseils aux entrepreneurs de demain.