Si vous n’en avez pas encore entendu parler, ça ne saurait tarder. Le microlearning est une petite révolution dans l’enseignement professionnel. Moins chronophage qu’une formation en présentielle, ou même une formation complète en e-learning, il permet d’obtenir des gains de performance de manière simple et rapide.

 

Comment ? En augmentant graduellement la compétence de ses employés sans pour autant interrompre leur travail. Un nouvel Eldorado de la formation professionnel qui satisfait à la fois l’apprenant et le manager. Voici 4 exemples concrets utilisant le microlearning en conjonction avec un autre format innovant : l’animation sur tableau blanc.

Résumé de l’épisode précédent – définition de microlearning

Si vous n’avez pas lu notre article « 6 bonnes raisons de choisir le microlearning », rappelons que c’est un concept de formation qui s’appuie sur des modules de connaissance court (d’une durée moyenne de 3 à 5 minutes) autour d’une notion précise et avec un objectif défini. Il peut être utilisé pour une formation régulière, mais il trouve aussi un usage plus large et informel, permettant notamment des gains de performance.

 

Centré sur l’apprenant, le microlearning utilise les technologies 2.0, et il peut, en dehors du format vidéo, se trouver sous forme d’économiseur d’écran, de questionnaire à choix multiple envoyé par SMS ou encore d’un flux RSS donnant à apprendre un nouveau mot par jour (pour assimiler une nouvelle langue par exemple). Il est aussi utilisable sur différents supports : du smartphone à l’ordinateur en passant par la tablette.

 

Il permet de répondre aux contraintes de temps des apprenants surchargés, qui, s’ils ne peuvent trouver une heure dans la journée, pourront toujours prendre 5 minutes dans leur planning de travail.

Le microlearning, c’est la formation qui se fait
sans interrompre la journée de travail.

«Comment et quand vous apprenez est en fait plus important que ce que vous apprenez», résume Jeff Fernandez, le cofondateur de Grovo (entreprise américaine de microlearning).

Exemple 1 : apprendre à manipuler une nouvelle interface

Dans cet exemple, les employés sont formés sur un nouvel outil informatique pour gérer l’assurance d’une flotte automobile. Plus dynamique qu’un simple powerpoint, ce « moment de connaissance » (en anglais nugget) met l’employé en situation, comparant l’ancienne et la nouvelle interface. En moins de 2 minutes, l’employé sait comment utiliser l’outil.

Exemple d'outil avant
nouvel outil après explication

Exemple 2 : les consignes de sécurité

Le piratage des entreprises est malheureusement une réalité, même pour les PME. Dans ce nugget, l’employé apprend des mesures de sécurité simples mais essentielles qui garantissent la protection des données de son entreprise.

consigne de sécurité
Consigne de sécurité en vidéo des exemples de microlearning

Exemple 3 : améliorer la relation client

Que ce soit pour mettre en place un standard de la relation client ou encore présenter un nouveau produit, le microlearning donne au commercial une maîtrise des nouvelles pratiques. Mise en situation ou simulation de parcours clients, toutes les étapes sont illustrées afin de connaître instantanément les bonnes pratiques.

vidéo e-learning sur mesure

Exemple 4 : réglementation

Dans ce dernier exemple, le module e-learning donne en un clin d’œil une connaissance précise de la réglementation que l’employé doit connaître. Le microlearning peut aussi servir à donner à un nouvel employé la connaissance de la politique de l’entreprise.

 

montrer une réglementation en vidéo

Les entreprises adoptent le microlearning car il est moins coûteux, plus rapide à déployer et il peut être mise à jour très facilement. On peut également ajouter aux morceaux (nuggets) de connaissance des fonctionnalités interactives : liens cliquables, documents complémentaires pour approfondir, accès immédiat à un lexique, quiz… La vidéo interactive délivre un enseignement modulaire qui s’adapte ainsi à l’apprenant. On peut même construire un scénario d’interactions diverses ou bien concevoir des jeux pour impliquer d’avantage les participants au microlearning et renforcer la dimension fun et dynamique.

 

Nous espérons que cet article vous aura aidé à voir quand et comment utiliser ce nouveau format d’e-learning. Si vous voulez savoir comment inclure le microlearning dans votre formation professionnelle existante, contactez-nous.

  • Téléchargez notre livre blanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.