transformation digitaleLa transformation digitale va vite, très vite. C’est une révolution technologique d’envergure comparable à l’apparition du chemin de fer ou l’électricité, sauf que…elle a changé le monde en 20 ans au lieu d’un siècle ! C’est cette accélération du progrès, cette métamorphose accélérée qui fait peur. On a même inventé un mot en France pour cristalliser ces inquiétudes : l’ubérisation. D’après l’étude de Dell Technologies, embracing a digital futur[1] (traduisez : « embrasser un futur digital »), 48% des dirigeants français redoutent que leur entreprise devienne obsolète dans les 5 ans à venir.

 

Avant de céder à la panique, d’attraper un sabre et de faire le hara-kiri, voici quelques conseils pour utiliser le tsunami digital à votre avantage. Si la transformation numérique est un défi, c’est aussi une chance.


La transformation digitale, c’est quoi ?


 

  • Transformation, c’est le changement d’une forme en une autre forme, le passage d’un état à un autre état.
  • Digital est ici un anglicisme pour « numérique ». Lui-même est l’adjectif de « numérisation », une innovation technique visant à coder l’information par une suite de nombres. La numérisation est utilisée massivement dans les technologies de l’information et de la communication. C’est notamment une innovation clé qui a donné naissance à l’ordinateur, les programmes informatiques, internet, etc.
  • Définition : la transformation digitale, c’est la métamorphose opérée par une entreprise ou une marque qui passe d’une économie traditionnelle où les structures physiques priment (magasins, stocks, bureaux, archives papiers, interactions physiques, etc.) à une économie dématérialisée où le numérique prime sur le physique.

 

Concrètement, cela veut dire qu’aujourd’hui, au lieu d’aller dans une librairie, l’homme du 21ème siècle se rend sur le site Amazon. Au lieu de consulter l’index de la bibliothèque, son grand père ou son professeur, il demande à Google. Aujourd’hui, plus de 92 % des consommateurs se renseignent sur Internet avant d’aller en magasin, selon le baromètre de l’Expérience marchande connectée Digitas & Vivaki.

 

Mais la transformation digitale ne concerne pas seulement la numérisation des canaux commerciaux, marketing et communication. Elle concerne potentiellement toutes les activités de l’entreprise. Cela va du stockage de ses données dans le Cloud avec la numérisation de toutes ses archives papiers, jusqu’aux nouvelles pratiques de recrutement sur les réseaux sociaux, en passant par la mise en place de réseaux sociaux d’entreprise. On peut donc facilement sous-estimer cette mutation et c’est souvent le cas.


Réussir sa transformation digitale en 3 étapes


Cela fait peur effectivement, parce que c’est si gigantesque que cela peut décourager, c’est si omniprésent qu’on peut aisément se sentir dépassé. Alors voici comment réussir la transformation digitale en 3 étapes. Mais avant de commencer, il ne tient qu’à vous de prendre une décision. Celle de devenir un pro de la révolution numérique. C’est d’abord une question d’état d’esprit. Comme le dit si bien Teddy Riner, « si tu n’as pas l’envie, c’est mort ! L’envie te permet de te relever. De te dépasser quand c’est dur. »


1ère étape : observez.


Pour réussir sa transformation digitale, la première chose que vous devez faire est d’ouvrir grand vos yeux et d’aller voir les champions de la catégorie. Prenez Google, Facebook, Amazon, Uber. Ce sont des empires qui se sont bâtis en 10 ou 15 ans. Regardez comment ils font, regardez comment ils ont fait.

 

Observez simplement, sans parti pris, sans a priori, sans idée préconçue. Regardez simplement ce qui se trouve là et ce qui marche. Observez les nouvelles habitudes de consommation de votre entourage, vos propres réflexes (ces nouveaux réflexes de l’ère digitale) et familiarisez-vous avec l’expérience client, les sites e-commerces, les réseaux sociaux ; efforcez-vous aussi souvent que possible de vous glisser dans les coulisses.

 

Vous verrez que ce n’est pas si facile que ça de simplement regarder par vous-même. En fait, l’observation se travaille, s’aiguise et devient plus pénétrante au fur et à mesure qu’on s’exerce à regarder. Vous verrez aussi que beaucoup de dirigeants, de cadres et d’employés ont des problèmes juste parce qu’ils ne savent pas observer.


2ème étape : apprenez.


Nous vivons dans une société saturée d’informations. Malheureusement, parmi ce flot de données, il y a de nombreuses données fausses. L’apprentissage consiste à rassembler les informations qui existent sur un sujet, à faire le tri entre ce qui marche et ce qui ne marche pas, ce qui est important de ce qui est dérisoire et à mettre ce que vous étudiez en pratique.

 

Il existe d’excellents articles de blogs et des modules e-learning bien conçus sur les divers aspects de la transformation digitale. Comprenez bien que la formation est un processus continu. Il vous faut choisir un point de départ mais vous ne pouvez pas être trop curieux.

 

La première chose à savoir sur un apprentissage efficace, c’est de bien clarifier les fondamentaux, les concepts de base. Ce n’est pas un hasard si la plupart de nos pages et de nos articles de blog commencent par des définitions. Usez, abusez des dictionnaires (papier ou en ligne, il en existe d’excellents comme le Wiktionnaire, definitions-marketing.com par exemple). Et soyez humble, ne pensez pas que vous savez déjà : la plupart des échecs sont dus à l’arrogance de gens qui « savaient très bien ce qu’ils faisaient ». La sagesse, c’est de savoir qu’on peut toujours en apprendre davantage, se perfectionner et mieux comprendre.


3ème étape : exercez-vous.


Il vous faut mettre en pratique ce que vous étudiez. Il vous faut tester les choses, mettre en place un réseau social d’entreprise, tester le recrutement sur LinkedIn ou Facebook, essayer les annonces sur vos produits ou vos services sur Twitter ou même Instagram. Prenez un sujet, un département et commencez à mettre en place la transformation digitale. Adoptez si vous le souhaitez une approche progressive, implementez un process ; une fois que vos équipes l’ont bien en main, procédez à l’étape suivante.

 

Vous devez vous exercez aussi dans la capacité à vaincre la résistance au changement. Vous devez être capable de conduire vos employés à travers cette transformation. Pour cela, utilisez les outils de la transformation digitale, des modules e-learning pour éduquer les membres du personnel.

 

Soyez persévérant. Ce n’est pas en attrapant une paire de gants et en montant sur le ring qu’on devient, comme par magie, Mohammed Ali. Vous allez à coup sûr prendre des coups, essuyer des échecs, passer à travers des zones de turbulences. Continuez à observer, apprendre et à vous exercer. C’est le secret de la compétence. Jérôme Lecat, CEO de Scality explique dans l’interview complète donnée à Widoobiz comment il s’est fait une place dans la Silicone Valley et il dit « c’est du travail au jour le jour, il n’y a pas de déclic ; on ne s’arrête jamais. »

 

La transformation digitale est aujourd’hui une simple question de survie. Mais c’est aussi un défi exaltant et passionnant qui amène à repenser l’entreprise et donc à avancer.