Le motion design est une technique d’animation qui a connu ces 15 dernières années une véritable explosion.

 

Aujourd’hui, il est partout :

  • spot publicitaire
  • long métrage cinéma
  • film d’animation
  • générique
  • animation de logo
  • interfaces graphiques
  • art numérique
  • game design

Voici des exemples de vidéos.

Partout ! Naturellement, il a également envahi la sphère du film institutionnel. Quels sont les avantages pour votre communication digitale ?


Le motion design, c’est quoi ?


Motion design est une abréviation de motion graphics design.

 

  • Graphics design : c’est la conception graphique. Il s’agit de la création et de la combinaison de symboles, d’images et de textes afin de former une représentation visuelle d’une idée ou d’un message. Par exemple, le sigle Louis Vuitton, avec le L dans le V, ainsi que les motifs qui mêlent géométrie et botanique : le diamant abritant une fleur, la même fleur seule dans des couleurs inversées et enfin un cercle contenant une autre fleur, c’est du graphic design. Il permet d’identifier la marque au premier coup d’œil.

 

 

  • Motion : signifie simplement « en mouvement ». Cela veut dire qu’on a recours à des techniques d’animation.

On pourrait traduire simplement motion design
par « conception graphique animé ». C’est l’art de rendre vivant
un graphisme à travers l’animation.

 

Chaque fois que vous voyez un logo ou un texte avec du mouvement, qui change de taille, de couleur, qui adopte plusieurs formes, qui s’allume ou qui se déplace, c’est du motion design. L’effet de métal caressé par un rayon de lumière du logo « LucasFilm Ltd » dans les films Star wars en est une illustration. On peut également élaborer une production audiovisuelle complète comme un long métrage avec cette technique.


Le magicien, c’est le motion designer


 

L’artisan de cette technique est un animateur qui posséder une large palette de compétences : animation 3D, effets spéciaux, web design, montage vidéo… Il peut lui-même être designer graphique ou bien travailler en binôme avec un graphiste ou un illustrateur. Dans ce cas, le motion designer ne crée pas les dessins qu’il anime. En fait, tout dépens s’il a fait du graphisme pendant sa formation (ou en autodidacte). 

 

Pour concevoir et réaliser ses productions graphiques, il procède en plusieurs étapes. Il commence souvent par la réalisation d’un “moodboard” (s’il travaille seul). Il s’agit d’un “tableau d’humeur” ou une planche de tendance qui rassemble des éléments graphiques (puisés dans des ressources multimédia) donnant le ton de la future communication visuelle. Le motion designer présente souvent plusieurs “moodboards” pour un projet donné. Il donne ainsi le choix à son commanditaire. 

 

 

Ensuite, il élabore un story-board qui permet de visualiser à quoi ressemblera la future création graphique. Un story-board, c’est une sorte de bandedessinée avec les différents plans de la vidéo à venir.

 

Puis, on passe au cœur du métier, la production proprement dite du projet, qui comprend :

 

  • la création des visuels
  • les animations
  • la gestion des transitions
  • le montage final
  • l’habillage sonore
  • éventuellement l’encodage

Pour faire simple, l’encodage est la traduction d’un design graphique en langage informatique (des lignes de codes quoi !).

 

Heureusement, il n’est pas seul pour faire ce travail. Le motion designer collabore souvent avec des spécialistes comme : le développeur web, le directeur artistique , l’infographiste 3D, l’illustrateur, le game designer…

 

Le métier de motion designer demande d’apprendre à maîtriser des logiciels comme After effects, Flash, Photoshop, Illustrator, Cinema4D, Toshop et AI.


Choisir le motion design pour son film institutionnel


Le choix du motion design pour la réalisation d’une vidéo d’entreprise présente plusieurs avantages. Le premier, c’est l’éventail quasiment illimité des possibilités offertes par la création numérique. C’est le talent de l’illustrateur et du motion designer qui déterminent les limites des animations visuelles. On peut donc créer des schémas, représenter des statistiques, animer un texte, jouer avec la typographie et les formes, mais aussi faire des mises en situation ; on peut encore illustrer des concepts ou des process complexes. Tout comme dans l’animation sur tableau blanc, ça ne demande pas plus de moyens de représenter un vélo ou une fusée.

 

Les techniques de conception graphique permettent aujourd’hui de communiquer dans tous les styles. Cela peut aussi bien être une esthétique drôle et décalée avec des personnages culbuto, ou au contraire un style très artistique et soigné (comme dans le cinéma d’animation). Cela peut être aussi : animer des photos, utiliser la  2D ou 3D, etc. On peut donc ouvrir grand les portes de l’imagination et donner la tonalité souhaité pour son film.

 

Et ça ne nécessite pas une grosse logistique. Un studio de création de motion design ne demande pas tout le matériel de tournage d’une captation du réel. Ainsi, un film institutionnel en motion graphique est généralement plus rapide à exécuter.

 

Surtout, l’animation n’a plus du tout un côté cartoon. Au contraire, c’est devenu cool. C’est nouveau et en même temps, c’est dans l’air du temps. C’est un bon moyen de surprendre vos prospects et de communiquer une image moderne, en phase avec les nouvelles technologies. En utilisant également les bénéfices du storytelling pour réaliser votre film institutionnel, vous pouvez concevoir un petit bijou susceptible d’être diffusé et partagé sur les réseaux sociaux. A moins, bien sûr que vous utilisiez le motion design pour votre communication interne.


Mélanger avec d’autres techniques d’animation


Pour vous distinguer et créer une vidéo absolument unique, vous pouvez également mixer les techniques comme l’animation sur tableau blanc et le motion design. Ainsi, vous cumulez les avantages des différents styles utilisées. Rien de tel pour donner du dynamisme et créer plusieurs effets de surprise pour votre audience.


Le motion design et ce qu’il y a autour


Rappelons une évidence : la conception graphique animée est un moyen. Elle permet beaucoup de choses, mais… ce n’est qu’un outil. Autrement dit, c’est un élément, un maillon d’une chaîne dans le savoir-faire du vidéo marketing qui commence avec un briefe d’où émerge une ou plusieurs idées, qui donneront avec du soin et un peu de patience un scénario ; celui-ci se transformera alors en un storyboard. A partir de là, le motion designer entre en piste et accomplit sa magie, puis livre son œuvre à un monteur, qui pourra y adjoindre une voix-off, de la musique et des effets sonores. Avec un montage énergique, quelques coups de rabots, un dernier polissage, cela donnera un film institutionnel. C’est le travail d’une équipe !

 

Il y a donc tout un ensemble de talents qui préside à la naissance d’un film en motion design. La technique ne remplace pas l’inspiration. C’est pourquoi Videotelling anime une communauté d’artistes, afin de cultiver les idées et les mettre au service des entreprises.

Découvrir aussi ce qu’est une agence de communication motion design.

agence motion design