Chaque année, elle revient, aussi sûrement que la déclaration d’impôts, aussi inévitable qu’un cyclone tropical en Floride : c’est la rentrée. Il y a comme de l’électricité dans l’air ; une sorte de fébrilité gagne même les plus solides d’entre nous. Et tout comme un parisien change de personnalité quand il rentre dans sa voiture (schizophrénie automobile), chacun change de personnalité autour du 1er septembre et devient : « je suis débordé, vous savez avec la rentrée…». Il est temps de se rebeller, camarades ! Pour commencer, voici 4 conseils ou façons de résister à la rentrée.


Adoptez la Bruce Willis attitude


Bruce Willis dans Armageddon

Restez zen ! Puisque tout le monde ou presque a décidé de prendre le rôle de la population en panique qui court en poussant des cris, choisissez une autre option. Bon, le rôle du méchant a déjà été pris par les inspecteurs des impôts, les gars de la fourrière et les rédacteurs des journaux télévisés. Il y a foule, là aussi. Qu’est-ce qu’il reste ? Le rôle de héros. Un météorite se dirige droit vers la terre et va exterminer toute forme de vie ? Et alors ? (haussement d’épaule, air vaguement ennuyé) Dès qu’on a fini de boire sa limonade avec les copains, on emprunte une fusée à la Nasa et on détruit la météorite avec un missile !

 

Avez-vous remarqué que le fait de vous faire du souci à propos de quelque chose n’enlève rien au fait que la chose en question va se produire ? Il va y avoir des embouteillages, la queue dans les magasins, beaucoup de monde dans le métro. Choisissez quelques morceaux de musiques que vous aimez sur votre smartphone et “enjoy” ! Après tout, il n’est pas impossible que vous réussissiez à convertir certains membres de votre entourage à la Bruce Willis attitude.

 


Ne regardez pas le journal télévisé


journal-tv-bad-news

De toute façon, ils disent toujours la même chose. Le monde va mal. Les hommes sont mauvais, il n’y a pas d’espoir. La même rengaine tous les jours, 365 jours par an. Bon, sauf peut-être le jour de Noël. En fait, il existe beaucoup de personnes de bonne volonté qui travaillent dur pour rendre la vie un peu meilleure. Vous en faites très probablement partie. Et si vous vous constituez vous-mêmes votre journal télévisé, en allant sur internet et en traquant les bonnes nouvelles ? Ou bien, en échangeant avec vos amis et vos voisins leurs victoires et leurs bons moments. Et vous les propagez autour de vous.

 

En valorisant les bonnes initiatives, vous encouragez ceux qui le méritent. Faites-vous une rentrée de bonnes vibrations, d’émotions positives, et donnez l’exemple en parlant plus de ce qui va bien et moins de ce qui ne va pas.


Soyez hyper disponible


video-dessinee-animationVous devez être impitoyable sur ce point. Résister à un phénomène aussi vaste et aussi puissant que la rentrée demande de la discipline. Vous devez IMPÉRATIVEMENT ménager du temps pour vous. Même si vous n’avez pas le temps, trouvez-le. Il est vital qu’en plein milieu de ce tsunami de la rentrée, vous puissiez tranquillement siroter une menthe à l’eau ou dégustez une mousse au chocolat à la terrasse d’un café en profitant du soleil.

 

Cela veut dire aussi qu’il faut savoir mettre sa liste de tâches importantes de côté pour pouvoir admirer la beauté d’une foule de gens sur le quai d’un métro sous la lumière blanche, jaune et bleu (disharmonie exquise de la lumière dans les stations RER) à 8h du matin. Si vous regardez autour de vous, vous verrez qu’il y a parfois des choses insolites ou drôles qui se produisent.


Ne courez pas


Ne courez pas, prenez le temps :)C’est toujours amusant de se rendre compte que, lorsqu’on vient de louper le métro et qu’on voit que le prochain arrive dans 4 minutes, on peste ! A Paris, la plupart des gens sont pressés, tout le temps. Dans certaines villes de province, si vous loupez votre bus, vous vous asseyez et vous discutez avec votre ami Paulo. Car le prochain bus, il est dans 2 heures.

 

Et si vous êtes en retard, eh bien, faites-le avec panache. Vous venez de remporter une victoire sur la dictature du stress de la rentrée. Ne gâchez pas tout en vous excusant ! Vous êtes en retard car vous pouvez savourer l’existence à tout moment. Faites comme si c’était la chose la plus normal du monde et probablement que personne ne dira rien.

 

Il existe bien entendu d’autres mesures à prendre. En lisant cet article, peut-être que certaines vous sont venues à l’esprit. Partagez-les, laissez un commentaire. Et tels les ewoks dans « le retour du Jedi », il se peut que nous réussissions à vaincre les machines de guerre de l’Empire. Que la force soit avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.