Vous l’avez sans doute déjà entendu : la vidéo, c’est l’avenir. Concrètement, ça veut dire quoi ? Et si nous récapitulions les chiffres et les études en la matière ? Voici ce qui va se passer dans les 5 prochaines années en ce qui concerne le vidéo marketing. Nous avons déniché une Dolorean et nous vous avons réservé une place, côté passager. Montez à bord et attachez votre ceinture. Nom de Zeus, c’est parti !

futur de la vidéo - retour vers le futur


2017


Première destination : 2017. C’est au coin de la rue. Nous y sommes. C’est Google qui ouvre le bal et donne les premières prévisions.

 

   En 2017, la vidéo représente 69% des données online. Elle occupe presque les ¾ du trafic internet global. Une étude de Cisco donne le même chiffre. Or la vidéo ne représentait « que » 57% du web en 2012

   50% du temps passé sur Youtube l’est sur un téléphone mobile

   42% des e-shoppers consomme des vidéos dans leur recherche avant l’acte d’achat

   64% des e-shoppers utilisent Youtube pour trouver des produits

 

La vidéo est au cœur des nouvelles pratiques de consommation. Elle rassure, explique, montre le produit comme aucun autre média. On comprend que Nicola Mendelsohn, VP Facebook EMEA (Europe, Moyen Orient – Middle East en anglais – et Afrique) affirme : « Chaque année, nous voyons une diminution du texte… Si je devais parier sur quelque chose, je dirais : la vidéo, la vidéo, la vidéo. »

 

Enfin, en 2017, les ventes en ligne ont augmenté de 370 milliards de dollars.

 

Mais notre voyage ne fait que commencer. Reprenez votre place dans la Dolorean, et allons un peu plus loin.


2018


Chaque année, Cisco, fameuse entreprise américaine spécialisée dans le matériel réseau et les serveurs, publie ses prévisions dans le Cisco Visual Networking Index. Voilà la vue que nous donne cette projection :

 

   En 2018, à chaque seconde, près d’un million de minutes de contenu vidéo traversent le réseau

   A titre de comparaison, pour avoir une idée la quantité de données évoquées, un individu mettrait plus de 5 millions d’années pour regarder l’équivalent, en vidéo, du trafic mensuel en 2018.

   Le nombre de vidéos en ligne a augmenté de 79 % !

   3,9 milliards de personnes naviguent sur Internet, soit plus de la moitié de la population mondiale (52%)

   Toujours dans le monde, 20,6 milliards d’appareils sont connectés et le débit est 2,6 fois plus rapide qu’en 2013

   Le trafic vidéo français grand public sur Internet a augmenté de 22%, pour atteindre 1,3 exaoctets par mois. Un exaoctet, c’est une unité de mesure de quantité d’information numérique équivalente à 1018 octets. En clair, cela veut dire que le trafic mensuel équivaut à 315 millions de DVD, ou encore 431 220 DVD par heure. Ça va, vous suivez ?

 

Ces chiffres peuvent donner le vertige. C’est pour cette raison que la qualité est un élément à ne pas négliger dans la conception de spots publicitaires ou de films corporate. Ce qu’il faut retenir, c’est que la vidéo continue sa montée en puissance sur le web. L’intérêt de ces projections est d’anticiper ces évolutions en intensifiant dès maintenant votre stratégie vidéo marketing.

 

Un dernier chiffre ? ZenithOptimedia, agence média faisant partie du groupe Publicis, prévoit également qu’en 2018, Internet a rejoint la TV à la première place des médias publicitaires.


2019


C’est à nouveau Cisco qui nous offre une première vue sur ce futur proche.

 

      La vidéo occupe 80% de tout le volume du web en 2019.

      La vidéo mobile représente 72% du trafic mondial de données mobiles (contre 55% en 2014)

 

Pour compléter cette vue du vidéo marketing en 2019, voici les chiffres du cabinet d’étude Forrester Research, qui parle du display. Le display, que nous pourrions traduire par « affichage », est le terme qui désigne les publicités graphiques sur le web. Il s’agit des vidéos, des bannières et des bandeaux.

 

   La publicité vidéo représente 37,5% du Display en 2019, selon Forrester

      Les investissements publicitaires sur la vidéo en ligne ont plus que doublé

   La part de la vidéo dans le marché publicitaire Display sont passées de 24,5% en 2014 à 37,5% en 2019

   Plus d’un tiers du marché de la publicité Display est donc investi sur la vidéo

 

Pas besoin d’aller chez la voyante du coin ou encore de regarder votre horoscope. Rien ne remplace le voyage temporel !


2020


Dans une étude de l’IHS, intitulée “Video advertising in Europe, The Road to Programmatic Ubiquity”, nous avons cette fois-ci une vue sur l’avenir de la vidéo programmatique. Ce terme désigne l’achat d’espace publicitaire qui se fait de manière automatisée.

 

   le marché européen de la vidéo programmatique a doublé entre 2016 et 2020

   il a atteint la valeur de 2 milliards d’euros

   alors qu’en 2015, 16,8% des revenus européens des publicités vidéos étaient générés de manière programmatique, cette part a maintenant atteint 51,4% en 2020

   les pays les plus avancés sur l’adoption du programmatique sont les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la France avec une part qui dépasse les 50%

 

BI Intelligence est un service de recherche de Business Insider, qui livre l’essentiel de l’actualité économique, technologique et de l’innovation. Voici les résultats de leur rapport pour 2020.

 

   les revenus de la publicité vidéo digitale ont enregistré une croissance trois fois plus élevée sur mobile que celle sur ordinateur dans les 5 dernières années aux Etats-Unis

     Le marché publicitaire de la vidéo digitale a alors atteint 13,3 milliards de $ en 2020, ce qui donne un taux de croissance annuel de 21,9% entre 2015 et 2020

    BI Intelligence souligne également l’usage croissant de la vidéo au détriment des formats display statiques sur l’ordinateur. En effet, la vidéo représente à présent 41% de l’ensemble des dépenses publicitaires Display sur l’ordinateur aux Etats-Unis, contre 26% en 2015

 

Et revenons encore à une étude de Cisco produite en juin 2016 qui montre que le trafic sur Internet explose avec la vidéo.

 

   En 2020 le trafic est équivalent à 95 fois ce qu’il était en 2005. Cela s’explique par un nombre grandissant de personnes utilisant plusieurs équipements connectés et consommant des contenus de plus en plus riches

   Chaque seconde il y a environ 1 million de minutes de vidéos transférées sur les réseaux

   Ce trafic vidéo représente 82 % du trafic global sur Internet en 2020

   Les vidéos retransmises sur les écrans de télévision via Internet continuent de croître et leur trafic a été multiplié par 3,6 entre 2016 et 2020

   Les réseaux de fourniture de contenus (CDN) représentent deux tiers du trafic vidéo sur internet

 

Allez, en route pour notre dernière destination. On fait encore un bond plus avant dans le futur.


2021


 

Cette fois-ci, c’est le dernier Mobility Report d’Ericsson qui nous révèle ce qui nous attend.

 

   Parmi les tendances fortes de l’évolution de la mobilité, l’explosion du trafic data sur smartphone va connaître une croissance annuelle de +45% entre 2015 et 2021

     Au sein de ce trafic, la vidéo occupe 43% du flux. C’est le poste qui va le plus progresser d’ici 2021 avec +55% par an, suivi du social à +41%

 

Si cela ne finit pas de vous convaincre que la vidéo est l’outil marketing qu’il vous faut pour augmenter votre présence dans le commerce en ligne… Quand on parle de transformation digitale, on parle de cette évolution majeure dont la vidéo digitale est un des piliers. Un mot pour finir ? Disons plutôt trois. Ces chiffres sont énormes. A côté, on peut avoir le sentiment d’être peu de choses. Mais la connaissance de ces évolutions nous donne un avantage. Cela nous donne aussi la responsabilité d’agir avec cette connaissance. Dans les 5 prochaines années, pour la conception de vos films d’entreprises, ce qui fera la différence, c’est : l’audace, le soin et la créativité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.