Il semble que notre époque, plus que tout autre, aime le mélange des genres. Est-ce la mondialisation qui s’accompagnerait d’un goût prononcé pour le métissage ? Est-ce l’abolition des frontières due aux progrès et à la démocratisation des moyens de transports ? Serait-ce encore l’apparition d’une civilisation connectée, reliée par la toile, où les buzz dépassent le cadre des états-nations ? Ou tout cela à la fois et encore d’autres choses ? Alors, on peut être un puriste et s’en tenir à raconter une histoire et faire un film avec un style visuel unique. Mais on peut avoir envie de raconter en mélangeant les genres. Initiation à un style visuel innovant, ou comment faire du marketing vidéo qui n’a pas froid aux yeux !

vidéo marketing : le mélange des genres


Mélanger le film et l’animation


Si l’époque a le goût du mélange, le marketing vidéo semble encore un peu frileux pour ce qui est de mixer les styles visuels. Pour se faire remarquer, une marque choisit une esthétique innovante, peu utilisée et s’y tient tout au long du spot qu’elle réalise. Il y a de nombreux exemple de cela. Nous pouvons évoquer la Maïf, un pionnier de la pub en dessin animée ; il y a également la petite robe noire de Guerlain et ses spots en motion design. Donc on définit un style et on le garde.

 

Mais qu’en est-il de mixer des approches esthétiques différentes ? Faire entrer en collision des styles distincts, voire opposés ? Il existe par exemple des vidéos type interview dessinée. Comment ça marche ? On filme la personne interviewée qui développe son propos pendant qu’autour d’elle, à l’écran, apparaissent des animations : symboles, icônes, illustrations qui viennent appuyer le discours.

 

L’animation dynamise le film. En illustrant les concepts, le spectateur comprend et mémorise mieux le message, comme l’expliquent les neurosciences. On stimule deux canaux perceptifs de manières différentes. Mais le dessin donne aussi un côté énergique et fun, qui renforce l’intérêt de la personne qui regarde la vidéo. Il crée une attente : le spectateur se demande quelles images vont apparaître autour de la personne interviewé. Il se trouve plus engagé, plus captivé par ce qu’il voit.
exemple de mélange : le film Roger Rabbit
Tout le monde se souvient de Qui veut la peau de Roger Rabbit. Le mélange du film et de l’animation suscite un vrai plaisir et donne une aura de magie. Et pourtant, c’est une technique encore sous-exploitée.

 

 


Mélanger plusieurs techniques d’animation


Après les moteurs hybrides et si nous imaginions des vidéos hybrides ? Lors d’un précédent article, 6 raisons de choisir le théâtre animé pour la vidéo d’entreprise, nous avions évoqué le film « Le Petit Prince » qui mélangeait animation 3D et figurines de papier mâchés. Il s’agit là de jouer sur la rupture entre les esthétiques et de surprendre son audience en introduisant, au moment où il ne s’y attend pas, un changement d’univers visuel.

Petit-prince-melange-des-genre

En dehors de l’effet de surprise, il y a l’intérêt de profiter des avantages de chaque technique. Mais aussi, associer des styles opposés ouvre des possibilités pour créer sans limite des mondes artistiques métissés. Récemment, Videotelling a réalisé un film qui mélange animation sur tableau blanc, motion design et pâte à modeler. Le dynamisme du dessin allié au relief de la pâte à modeler, avec des touches de motion design donnent à la vidéo un côté très vivant et absolument unique. Cela confère à la marque une image novatrice. On est à l’avant-garde de nouveaux modes de représentation.

 

Abolir les limites à la création, être libre de communiquer son message en utilisant le ou les styles visuels nouveaux, c’est une vraie vocation.

 

Lors de mes lectures, j’ai toujours été fasciné par le 4ème acte du Soulier de satin, presque impossible à mettre en scène en raison de l’ombre double qui se déchire, les scènes en mer, etc. On dirait que Paul Claudel ne s’est rien interdit dans ce dernier acte. Il a laissé libre cours à son imagination et c’est visuellement électrisant. Nous recommandons donc de ne pas mettre de barrière à l’inspiration et de briser le tabou sur le mélange des genres en marketing vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.