Pourquoi (et comment) les annonceurs et les agences ont besoin de motion design

Comment se faire entendre dans la cacophonie du web ? Puisque aujourd’hui chaque individu est un producteur de contenu,  et chaque jour nous délivre son lot de posts, de photos, de stories et de vidéos nouvellement produites !
 
Pourquoi et comment le motion design reste un des meilleurs moyens de se faire entendre, de se faire voir et même d’obtenir de l’engagement ? 
 
Et pourquoi vous, en tant qu’annonceur, devriez adopter le motion design si ce n’est pas déjà fait ?
 
C’est ce que l’on explique dans cet article.

Pourquoi le motion design a conquis le monde (et bientôt le reste de l’univers) ?

Le motion design est partout ou presque, en particulier quand vous ouvrez une page Internet. On le trouve dans l’animation de logos, les GIF, les génériques, les courtes vidéos, les infographies animées. Il a même son propre genre cinématographique : le cinéma d’animation.
 
Pourquoi ?
 

Il capte l’attention

 
Et c’est la condition indispensable pour survivre dans un milieu saturé de communications ! 
 
Bon, vous avez sans doute entendu dire que la durée de l’attention se réduit d’année en année et que le temps d’attention humain est de 8 secondes, ce qui est inférieur au temps d’attention d’un poisson rouge.
 
C’est complètement faux !
 
Tout être humain intéressé par ce qu’il regarde pourra y consacrer des heures. Il peut sans difficulté regarder la trilogie du Seigneur des anneaux ; essayez de faire pareil avec un poisson rouge !
 
La vérité, c’est que l’on dispose de moins en moins de temps pour convaincre quelqu’un d’accorder de l’attention au contenu qu’on lui propose ; parce que la concurrence est de plus en plus rude. 
 
Le motion design va attirer l’œil, tout simplement parce qu’il est “en mouvement”.
 
La qualité du message doit être bonne pour transformer l’essai, mais le mouvement donne un petit avantage. 
 
La captation vidéo possède le même atout, me direz-vous ? C’est vrai. Cependant, le motion design a plus d’un tour dans son sac.
 

Il offre un univers visuel quasi illimité

 
Vous pouvez pratiquement tout faire avec le motion design.
 
Vous pouvez animer :
 

  • du texte,
  • des logos,
  • des graphiques (statistiques, courbes, diagrammes…),
  • des photos,
  • des vidéos,
  • des images,
  • des objets en 3D,
  • des dessins

 
Voici par exemple le générique de la série Versailles :Vous pouvez explorer des styles visuels très différents, du très réaliste au complètement fantaisiste, du très concret au très abstrait, du très classique au très moderne. Et toutes les nuances intermédiaires. 
 
Il n’y a tout simplement pas de limites, si ce n’est celles de l’imagination du directeur artistique. 
 
Le motion design, c’est tout aussi bien le flat design (style graphique minimaliste en deux dimensions ou 2D, à plat, de type South Park) que la 3D (voir les films Pixar).
 
Cependant, chaque année, un peu comme pour les collections de vêtements, on observe des tendances visuelles. 
 
Rien ne vous oblige à les suivre. 
 

Il est peu coûteux

 
C’est l’argument massue. Et c’est probablement la clé du succès du motion design.
 
Il coûte beaucoup moins cher qu’un tournage vidéo.
 
Si vous voulez une qualité professionnelle pour une captation vidéo, il faut une bonne caméra, de la machinerie ou des drones (pour avoir de beaux mouvements comme des travelings). 
 
Il faut aussi du matériel lumière.
 
Il faut également des comédiens et une équipe technique.
 
En motion design, vous avez simplement besoin d’un motion designer, d’un ordinateur et d’un logiciel de motion design. Alors forcément, c’est moins cher !
 
On pourrait dire que le motion design laisse place à l’imagination à peu de frais.
 

Il permet de se recentrer sur le message 

 
Tout le monde passe à côté de ce point-là, sans doute parce que la plupart des articles de motion design sont écrits par des graphistes.
 
Affranchi des contraintes de budget, le concepteur-rédacteur a toute latitude pour travailler le message. 
 
Or croyez-le ou non, c’est l’élément le plus important dans une vidéo !
 
Car la question, c’est de savoir : qu’est-ce que vous voulez communiquer ? 
 
La vidéo motion design de Blablacar :Luc Besson écrivait dans son livre “Je veux faire du cinéma” que l’écriture est le meilleur moment quand on conçoit un film. Si l’on a envie d’écrire “4000 chevaux débarquèrent dans la prairie”, on est libre de le faire. Même si lors du tournage, il n’y aura que 50 ou 100 chevaux. 
 
Si l’on veut 4000 chevaux dans une vidéo de motion design, parce que le concepteur rédacteur pense que cela va servir le message, c’est possible.
 
Le motion design permet de mettre le graphisme visuel au service du message.

Comment utiliser le motion design pour dominer la cacophonie du web

Selon Médiamétrie, la France comptait 53,5 millions d’internautes en mai 2020, soit 85,4 % des Français.
 
7 Français sur 10 se connectent tous les jours à Internet.
 
En moyenne, les Français passent 2h12 chaque jour sur Internet.
 
Le marché est énorme. Encore faut-il pouvoir se faire entendre. 
 

1/ Choisissez 1 objectif (et un seul)

 
Quel est le but de votre vidéo ?
 
La clarté du message est importante. Tout commence par choisir un objectif :
 

  • promouvoir l’identité ou les valeurs de l’entreprise,
  • valoriser son activité,
  • communiquer sur ses nouveaux services,
  • faire connaître un évènement,
  • présenter ses produits,
  • présenter son entreprise,
  • donner une meilleure compréhension d’un produit,
  • etc.

 
Vous pouvez ensuite sélectionner un indicateur de performance. Il permettra de juger si la vidéo remplit son objectif ou bien si vous devez la retravailler.
 
C’est d’ailleurs un autre avantage du motion design. Pas besoin de retourner en tournage si l’on souhaite modifier quelque chose. 
 

2/ Travaillez le message

 
C’est le métier du concepteur-rédacteur qui maîtrise l’art du copywriting, la rédaction publicitaire.
 
Encore une fois, c’est un point que l’on néglige, car une vidéo marque d’abord pour son aspect visuel. 
 
Or, la conception du message est tout aussi technique que le graphisme.
 
Par exemple ? Un bon concepteur-rédacteur ne va jamais parler des caractéristiques du produit. Il va parler des bénéfices client.
 
Prenez un couteau de cuisine.
 
Ces caractéristiques sont : le métal qui constitue sa lame, la taille de celle-ci, le bois du manche.
 
Les bénéfices client : c’est le plaisir de cuisiner chez soi et de pouvoir rapidement préparer des poêlées comme un chef cuisinier.On peut également utiliser le storytelling, c’est-à-dire raconter une histoire au lien de l’argumentaire classique : problème / solution offerte par le produit ou le service. 
 
En racontant une histoire, on met en scène le produit ou le service dans des situations concrètes. C’est plus captivant et cela permet au spectateur de se projeter.
 

3/ Choisissez une identité visuelle forte

 
Il faut être remarquable. Il faut donc trancher avec ce qui se fait habituellement dans son industrie.
 
Prenez les publicités de parfum. Ce qui se fait : un mannequin dans un paysage épuré et sublime, avec un visuel léché et une musique langoureuse.
 
Guerlain avait tranché avec ces codes avec la pub pour “La petite robe noire”, en motion design justement !

4/ Maîtrisez les techniques de réalisation

 
Du rythme, des belles transitions, un montage ingénieux : une bonne vidéo requiert le savoir-faire d’un réalisateur. 
 
Nous devons passer d’un plan à l’autre de manière fluide, de façon à ce que le spectateur soit emporté par l’animation du début jusqu’à la fin. 
 
Vous avez aussi la musique, les effets sonores, et toutes ces petites touches qui donnent au final un rendu professionnel.
 
Voici un modèle du genre, un ballet sur glace improvisé : Enfin, vous pouvez faire le choix d’une voix off qui raconte l’histoire. Il faut alors caler la voix sur l’animation. Cela fait partie du montage.  
 

5/ Faites une promotion intelligente

 
C’est-à-dire “bien ciblée” !
 
Si vous ne disposez pas d’un énorme budget publicité ou si vous voulez le dépenser intelligemment, vous devez choisir les médias de diffusion pour votre film en motion design.
 
Vous devez identifier où se trouve votre audience cible. C’est l’alpha et l’oméga du marketing. Vous devez connaître le public cible sur le bout des doigts. 
 
Cela veut dire que vous savez sur quel réseau social le trouver. Si vous cherchez à communiquer à des gamers, vous avez probablement intérêt à faire de la publicité sur Discord. Si vous êtes dans la décoration d’intérieur, vous devriez plutôt vous intéresser à Pinterest. Pour les entreprises BtoB, LinkedIn est probablement le plus approprié.
 
Vous allez vous intéresser aux magazines, aux blogs, aux podcasts ou aux chaînes YouTube que votre public cible consulte. 
 
Y a-t-il des influenceurs dans votre domaine ? 
 
Toutes ces informations vous permettront de mieux cibler votre vidéo motion design et de toucher votre public là où il se trouve déjà. Vous éviterez ainsi de gaspiller votre argent et d’avoir un faible retour sur investissement.
 
Vous avez un projet ?
Nous proposons un audit gratuit pour évaluer vos besoins et vous présenter nos solutions.

Nos livres blancs

  • Hidden

Politique de confidentialité

En validant l’envoi de ce formulaire, vous reconnaissez avoir pris connaissance des informations ci-dessous :

 

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par VideoTelling afin de pouvoir vous recontacter, répondre à vos questions, vous proposer des offres de services correspondant à vos besoin et vous informer des actualités de VideoTelling le cas échéant. Les données sont conservées pendant 3 ans.

 

Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données. Pour exercer ces droits ou pour toute question sur le traitement de vos données dans ce dispositif, vous pouvez contacter notre délégué à la protection des données à eric@videotelling.fr

Téléchargez notre livre blanc sur la vidéo explicative

livre-blanc whiteboard
  • Hidden