La vidéo est désormais incontournable dans l’arsenal de communication d’une entreprise. Que ce soit pour la communication externe, la communication interne ou la formation, elle offre une foule de possibilités et est généralement plébiscitée en regard des autres médias.

 

Pourquoi ? Parce que le format film est le meilleur média en terme d’attractivité. Que ce soit sur une page Internet, dans un e-mail ou sur les réseaux sociaux, une courte vidéo donne toujours un taux de clics supérieur au texte et aux images.

 

Comprendre la vidéo d’entreprise en prise de vue réelle est simplement vital, tout comme connaître la manière de la réussir.

 

La vidéo en prise de vue réelle : définition

La prise de vue réelle, cela veut dire qu’on filme des gens, des lieux ou des objets, avec une caméra (numérique principalement aujourd’hui). La vidéo en prise de vue se distingue donc du film d’animation.

 

Une caméra enregistre 24 ou 25 images par seconde. En les faisant défiler à la bonne vitesse, on obtient l’illusion de la continuité du mouvement.

 

Différents types de vidéo en prise de vue réelle

 

La vidéo interview

La vidéo interview est un type de vidéo qui permet de montrer son expertise sur un sujet. C’est une occasion de mettre en avant un collaborateur qui a une compétence sur un sujet et qui donnera du crédit à la marque.

C’est aussi l’occasion d’humaniser son entreprise en montrant le visage d’un ou de plusieurs membres de son équipe.

 

La vidéo de présentation

Pour la page d’accueil de son site, ou pour diffuser sur les réseaux sociaux, une vidéo de présentation permet de présenter son activité, son produit ou son service rapidement et efficacement.

 

La vidéo produit

Pour son point de vente ou son site e-commerce, on peut réaliser une vidéo décrivant le produit. La vidéo produit rassure. Or pour vendre sur le web vous devez d’abord établir la confiance entre vous et l’acheteur potentiel.

 

Mélanger la prise de vue réelle et l’animation

Pour se distinguer encore plus, il est possible de mélanger prise de vue réelle et animation (que ce soit en motion design ou whiteboard animation).

 

Exemple de vidéo mixte

C’est un bon moyen de dynamiser une vidéo interview et d’illustrer les propos en même temps que l’expert parle. Des dessins et des schémas viennent ainsi compléter le texte communiqué par le comédien.

 

Demandez-nous un devis !

 

 

Comment réussir son film d’entreprise en prise de vue réelle

 

Pour obtenir un bon résultat, il y a certaines étapes à suivre. Ce sont à chaque fois les mêmes, mais il faut bien les connaître. Elles garantiront des films institutionnels professionnels, conformes à vos attentes et bien conçus.

 

Etape 1 : le brief

Une bonne vidéo doit être écrite soigneusement. Au cinéma, c’est l’étape du scénario. Et sans un bon scénario, pas de bon film. Il en va de même pour un film corporate. C’est ce qu’on appelle le brief.

 

Il est réalisé conjointement entre vous et un concepteur-rédacteur au cours d’une interview. Celle-ci peut se faire par téléphone, dans vos locaux ou dans ceux de VideoTelling.

 

Le brief reprend l’objectif de la vidéo, vos attentes et vos idées. Le concepteur-rédacteur peut y ajouter des techniques de storytelling pour assurer qu’elle sera impactante.

 

Le texte du brief fait l’objet de plusieurs échanges (autant que nécessaire) jusqu’à une validation de votre part.

 

Etape 2 : le découpage technique

 

Dans cette étape, on traduit en langage cinématographique le brief. Le langage cinématographique, c’est : l’axe de caméra, la focale, la valeur du plan (gros plan, plan large, etc.) et les mouvements de caméra. Le découpage est un document technique (assez austère) qui dit précisément comment on filme quoi.

 

Le découpage technique nécessite le plus souvent d’avoir fait un repérage des lieux de tournage. Il faut avoir une idée des espaces pour déterminer la réalisation technique du film.

 

Etape 3 : le storyboard

 

Il s’agit d’une sorte de bande dessinée qui donne un aperçu du film à venir. Le storyboard est crucial car il permet de régler en amont les détails de l’image. Un tournage représente un certain coût. Dans un souci d’efficacité, le storyboard donne l’occasion de se mettre d’accord sur ce qu’on va voir et comment on va le voir.

 

Avec le brief et le découpage, le storyboard constitue la partition qui va ensuite être interprétée. Ce sont là les phases de pré-production.

 

Etape 4 : le tournage

 

“Moteur ! Ca tourne, action !”

 

Nous y sommes. La caméra va capturer les images. Si des personnes interviennent dans la vidéo, nous pouvons mobiliser des comédiens professionnels qui auront l’aisance, la gestuelle et la diction naturelle appropriées au message de votre film d’entreprise.

 

Si ce sont des collaborateurs de votre entreprise qui vont être filmés, le comédien peut les coacher pour qu’ils se familiarisent avec un tournage en prise de vue réelle. Vous aurez ainsi un résultat professionnel.

 

Etape 5 : le montage

 

Une fois que le tournage est fini, il faut rassembler les bonnes prises, mettre ensemble les différents éléments du film et gérer le passage d’un plan à l’autre et d’une séquence à l’autre de manière fluide. C’est ce qu’on appelle le montage.

 

Pour le dire simplement, on colle ensemble les scènes filmées. On fait cela avec des logiciels de montage comme Final cut, Adobe Premiere Pro, Camtasia ou Pinnacle Studio par exemple.

 

Etape 6 : le mixage

 

La dernière étape consiste à bien régler la prise de son et les effets sonores ainsi que la musique du film en prise de vue réelle. Il y a toujours des différences de niveaux et d’ambiances sonores entre les différentes scènes filmées. C’est le mixeur qui va harmoniser tout cela.

 

Cette étape méconnue est très importante puisqu’elle détermine la qualité sonore de la vidéo.

 

Demandez-nous un devis !