Le storytelling, tout le monde sait intuitivement ce que c’est. Comme si l’art du conte était inscrit dans notre ADN. Et si nous ne savons pas tous comment raconter une histoire, nous savons tous apprécier un conteur expérimenté.

Enfant déjà, nous étions fascinés par les beaux récits, bien que personne ne nous l’ait enseigné.

marketing ordinateur histoire

Pourquoi alors donner une définition du storytelling ? Parce que c’est un levier à ne pas négliger dans sa stratégie de contenu. Il est idéal pour :

 

  • capter l’attention
  • se différencier
  • générer du trafic sur son site internet
  • fidéliser une audience
  • convaincre
  • préparer le terrain pour votre argumentaire

 

Mais le storytelling est aussi une des meilleures techniques pour vendre.

Qu’est-ce que le storytelling ?

1 – Traduction de storytelling

 

À l’origine, storytelling signifie : le récit ou la narration. Il est aussi traduit en français par : le conte.

 

Le storytelling est proprement la « mise en récit ».

 

Certains organismes comme l’Office québécois de la langue française, propose la traduction : accroche narrative ou communication narrative.

 

Le plus souvent, on conserve le terme anglais, comme pour « marketing » ou « digital ».

 

2 – Définition de storytelling

 

Le storytelling est une technique de communication qui utilise les codes narratifs du récit dans le marketing.

 

Cela comprend : un ou des personnages, des péripéties, de l’émotion, l’usage de la métaphore et une conclusion.

 

Le message est enveloppé, porté par l’histoire.

 

Le storytelling comporte de nombreux principes et méthodes.

 

Pour d’autres exemples concrets, consulter 7 techniques pour utiliser au mieux le storytelling dans sa communication. Ou voir l’utilisation du storytelling digital.

 

Le mieux est encore de suivre une formation sur le storytelling.

 

3 – Utilisation du storytelling

 

Il existe de nombreux usages. Voici les plus fréquents :

  • sa communication d’entreprise (interne ou externe)
  • son contenu de marque ou brand content
  • sa campagne publicitaire
  • sa communication digitale
  • son SEO ou référencement naturel
  • son e-réputation
  • son livre blanc ou son guide gratuit
  • l’emailing
  • le blogging
  • la publication de contenus sur les médias sociaux
  • la création de contenus e-learning
  • la communication événementielle
  • la conduite de sa transformation digitale
  • la prise de parole
  • le management

Une histoire pour illustrer le storytelling

Il était une fois… un gigantesque navire, dont le moteur avait brusquement rendu l’âme, alors même qu’il s’apprêtait à quitter le port. Il était chargé de denrées périssables et un retard signifiait la perte de la cargaison ainsi que la perte d’un contrat pour les nombreux marins à bord.

bateau port

Les propriétaires du majestueux bateau firent venir d’urgence plusieurs experts. Après avoir examiné la salle des machines pendant de nombreuses heures, aucun d’eux ne fut en mesure de déterminer la cause de la panne. Les armateurs, les affréteurs et le capitaine du navire commençaient à désespérer, lorsqu’un docker leur recommanda de faire venir le vieux Sam. Il vivait dans une cabane de pêcheur, tout près du port.

 

On alla chercher le vieil homme qui transportait avec lui une énorme et pesante caisse à outils. Il se mit immédiatement au travail, sous l’œil anxieux des commanditaires et de quelques membres de l’équipage. Il inspecta le moteur, de bout en bout, tira un petit marteau de sa caisse puis il tapota doucement un élément de la salle des machines. Tout à coup, les turbines vrombirent. Le navire était revenu à la vie.

Le vieux Sam repartit comme il était venu, sans dire un mot.

 

Quelques jours plus tard, les propriétaires du navire reçurent une facture d’un montant de 10 000 dollars. L’un des armateurs protesta : « il n’a quasiment rien fait ! » Tous demandèrent au vieux Sam de leur adresser le détail de la facture. Ce dernier s’exécuta et envoya la facture suivante :

Taper avec un marteau :

Savoir où taper :

2,00 $

9 998,00 $

Le geste est important, mais savoir où porter ses efforts fait toute la différence.

Le storyteller (ou narrateur) est celui qui sait où taper pour donner vie à l’immense machinerie du langage et en tirer une histoire.

Pourquoi faire du storytelling

Auparavant, le consommateur avait le choix entre quelques journaux et chaînes de radio, ainsi que 5 chaînes de télévision. Aujourd’hui, conséquence de la digitalisation, les canaux multimédias sont plus nombreux. Chaque marque est engagée dans la production de contenu.

 

Pour autant, il faut choisir judicieusement le contenu web que l’on propose. Si l’internaute s’ennuie, il a des millions d’autres sites internet à sa disposition.

 

Vous pouvez utiliser la passion pour les histoires afin d’attirer, de mettre en avant votre marque et de susciter l’engagement.

 

On peut raconter un mythe fondateur, une histoire personnelle, une anecdote. Mais il ne faut pas se focaliser uniquement sur sa propre histoire, ce qu’on appelle l’historytelling de son entreprise.

 

On peut élaborer des récits autour de son produit ou son service. Le meilleur storytelling est celui qui place son auditoire comme héros de l’histoire racontée. C’est notre meilleure chance de créer de la viralité pour ses contenus.