Réussir sa vidéo pédagogique

La vidéo est une arme d’instruction massive sans équivalent, à condition qu’elle soit bien faite. Dans cet article, on vous dit comment réussir sa vidéo pédagogique.

 

Il y a peu, je suis tombé sur une vidéo intitulée “Le Temps n’existe pas ! Albert Einstein Théorie !”, entièrement consacrée à la description des découvertes sur le temps du génie de la physique.

 

J’avais un vieux compte à régler avec Albert, depuis que j’avais acheté le livre de Stephen Hawking, “Une brève histoire du temps”. Avant la page 30, j’avais mordu la poussière. J’avais pris dans les gencives la fameuse théorie d’Einstein et j’avais été vaincu par K.O.

 

Bien décidé à régler l’affaire, après les visionnages répétés de cette vidéo pédagogique, cette fois-ci, j’ai vaincu. J’ai fini par comprendre. La notion d’espace-temps, comment le mouvement “déforme” le temps, la coexistence du passé, du présent et du futur, all of it ! Voici les facteurs qui déterminent le succès de votre vidéo pédagogique.

 

Une vidéo pédagogique réussie s’affranchit du jargon

 

C’est le premier principe et c’est le plus important.

 

Le langage académique tue la pédagogie. Si vous voulez enseigner quelque chose, il vous faut donc laisser de côté le jargon, descendre de l’estrade et parler sans façon.

 

La pédagogie repose sur la transmission du savoir. Le jargon est par définition une non-communication puisqu’il sert à échanger des informations entre initiés. Il exclut le non-initié, le novice.

 

Et s’il vous faut absolument utiliser des termes techniques ? Définissez toujours minutieusement chaque mot d’une terminologie spécifique. La plupart des difficultés – sinon toutes – que les gens rencontrent dans l’étude est due à des mots qu’ils ne comprennent pas.

 

Des observations scientifiques ont montré qu’une personne, juste après avoir entendu un mot qu’elle ne comprend pas, va avoir une “petite absence mentale”, une sorte de vide, une perte d’attention. Si cela se répète ou s’amplifie, elle va manquer de vie, ne plus être vraiment là, et va au final arrêter d’écouter. Si vous ne définissez pas soigneusement les mots techniques, vous allez perdre votre audience.

 

Une vidéo pédagogique réussie définit avec précision les termes.

Vous avez, grosso modo, deux moyens de procéder :

 

1/ Vous pouvez simplement inclure dans le scénario du film e-learning la définition du terme spécifique.

 

2/ Vous pouvez également donner à l’apprenant l’accès à un lexique en réalisant une vidéo pédagogique interactive.

 

L’essentiel, c’est que vous gardiez toujours à l’esprit cette règle d’or : bien définir les mots que vous employez. En fait certains modules de microlearning ne font rien d’autre que de clarifier un mot ou une notion. Et ils ont un succès fou !

 

Une vidéo pédagogique réussie captive

 

On peut très facilement s’enliser dans un marécage lorsqu’on veut identifier les éléments importants dans la pédagogie. Il existe diverses écoles et théories sur ce qui est crucial et ce qui ne l’est pas.

 

Evitons le marécage et restons simple. Nous avons identifié 3 leviers d’apprentissage : l’attention, la compréhension et la mémorisation.

 

La vidéo dispose d’un avantage sur les autres médias. 90% de l’information transmise au cerveau est visuel et le visuel serait traité 60000 fois plus rapidement que le texte.

 

Mais pour que la vidéo pédagogique captive, il ne faut pas se limiter aux talking head, filmer une personne qui fait un exposé. Il faut de l’animation. Il faut de l’action et du rythme. D’où l’attrait grandissant de formes d’animation dynamiques comme le motion design ou la whiteboard animation.

 

En voici un exemple :

 

L’animation sur tableau blanc, par exemple, capture l’attention comme peu de format peuvent le faire. Pourquoi ? D’abord, le dessin fascine. Il nous ramène directement à l’enfance, à la bande dessinée. Il donne immédiatement une dimension ludique qui favorise l’apprentissage.

 

Ensuite, parce que l’apprenant voit se réaliser le dessin sous ses yeux. La whiteboard animation suscite ce qu’on appelle « l’anticipation du spectateur » (viewer anticipation en anglais). Celui-ci essaie d’anticiper ce que sera la forme finale du dessin. Lors d’une étude sur l’impact de ces vidéos pédagogiques en animation sur tableau blanc, le Dr Wiseman concluait qu’elles attiraient « l’attention avec un niveau d’engagement phénoménal ! »

 

Le motion design, grâce à sa plasticité graphique, vous donne également un large éventail de possibilité afin de surprendre votre audience. Il offre un dynamisme plaisant, un rythme soutenu afin de maintenir l’attention du spectateur.

 

Aussi bien l’animation sur tableau blanc que le motion design peuvent être mixés avec des images filmées. Là encore, le mélange des genres peut être source de surprises visuelles et donc d’un impact fort sur le public.

 

La vidéo pédagogique donne une compréhension maximum

 

Nous avons déjà souligné l’importance de bien définir les termes employés dans la capsule d’e-learning. Il y a deux autres éléments cruciaux pour transmettre au mieux la connaissance : 1/ traiter un élément, un sujet, une notion par capsule et 2/ équilibrer le discours avec le visuel.

 

Par exemple, pour illustrer la coexistence de tous les moments passé, présent et futur, la vidéo sur la théorie d’Albert Einstein faisait le parallèle avec une miche de pain, à travers laquelle était découpée des tranches de “maintenant”. Elle éclairait de manière très visuelle la conception du temps décrite par Einstein.

 

1/ Un module pédagogique est égal à UN sujet traité. En fractionnant l’enseignement autour de notions étudiées à fond, on peut augmenter graduellement la complexité et permette à l’apprenant de revenir en arrière sur ce qu’il maîtrise moins.

 

2/ L’information est 50% mieux reçue quand on combine l’audio et le visuel. Un autre avantage de la vidéo dessinée ou du motion design utilisé en e-learning, c’est que la seule limite pour l’illustration tient au talent de l’illustrateur. En animation, on peut montrer la structure d’un atome, l’intérieur d’un réacteur nucléaire, le schéma d’une blockchain, etc. L’animation sur tableau blanc et le motion design ont un rayon d’action plus vaste, quasi infini.

 

La vidéo pédagogique offre une mémorisation optimale

 

Le taux de mémorisation après visionnage d’une vidéo est de 46% en télévision et 64% sur internet (d’après une étude Nielsen, 2012) ! Le film a la préférence des apprenants en matière d’enseignement. Mais, en terme de mémorisation, est-ce que toutes les vidéos pédagogiques se valent ?

 

Comparé à une vidéo classique (une personne qui parle), le message est mieux mémorisé (+15%) quand il est en vidéo dessinée. Et cela concerne toutes les catégories d’âges. C’est une autre observation de l’étude menée par le Dr Wiseman.

 

Sur une des questions du Dr Wiseman (qui compare l’impact des vidéos dessinée avec les vidéos de personnes qui parlent) 92% des spectateurs d’une vidéo dessinée se rappelle la réponse correctement, soit 22% de plus que dans une vidéo ordinaire.

En règle générale, animer un contenu pédagogique accélère, facilite et consolide la mémorisation des informations essentielles.

 

La vidéo pédagogique réussie interagit

 

Pour renforcer l’engagement de l’apprenant et sa mémorisation, et ainsi assurer une connaissance approfondie, il reste un dernier ingrédient, l’interaction. Elle peut se présenter sous plusieurs formes : des liens cliquables, des documents téléchargeables pour approfondir, l’accès à un lexique (évoqué plus haut), un quiz ou une enquête… Il est également possible de créer un scénario d’interactions en dosant plusieurs de ces éléments afin de créer une participation totale de la personne qui se forme. Vous pouvez aussi accroître l’aspect ludique, faire de la formation e-learning un jeu.

 

Pour illustrer un scénario d’interactions, testez notre module e-learning “Silhouette”.

 

En fait, la pédagogie repose sur des principes relativement simples. Si vous vous remémorez les cours que vous avez préféré, ceux qui vous ont vraiment marqués, vous verrez que c’était ceux dans lequel vous vous sentiez impliqués, que vous compreniez et où vous vous amusiez. Une vidéo pédagogique interactive en whiteboard animation ou en motion design peut ainsi transformer une formation en une série de bons moments. Qui a dit que l’apprentissage devait être quelque chose de pénible ?

Télécharger notre plaquette

Notre formation prise en charge à 100% par le gouvernement !