Comment réussir un projet en motion design

L’intérêt principal d’une vidéo en motion design, c’est son efficacité redoutable auprès du public cible :

  • La vidéo améliore de 80 % le taux de conversion des landing pages, selon Unbounce.
  • Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux obtient en moyenne 12 fois plus de partages qu’une publication avec du texte et des images, selon Brightcove.
  • Elle représente 50 % du trafic sur smartphone, d’après une étude de Bytemobile.

Bref, elle est devenue incontournable.

Motiondesign-korpa

Mais comme tout le monde s’y met, la concurrence est rude. Le défi, c’est de développer un projet en motion design original, créatif et adapté à son audience, afin de bénéficier de tout le potentiel de la vidéo.

Dans cet article, on vous dit à quoi faire attention pour réussir votre projet en motion design.

C’est quoi le motion design ?

Il s’agit d’une technique d’animation qui repose sur le fait de mettre en mouvement des éléments graphiques. Le motion design recourt à tous les types de mouvement : apparition, disparition, variation de l’opacité, déformation, etc.

Cette technique peut s’appuyer sur n’importe quel type de supports : du texte, des images, des photos, des formes géométriques, de la vidéo…

Le motion design est la spécialité du motion designer. Celui-ci utilise des logiciels d’animation pour mettre en mouvement un graphisme.

La qualité d’un motion design ne dépend pas uniquement de la maîtrise du logiciel de motion design. Elle repose énormément sur la créativité graphique.

Le motion design 3D

On peut créer des animations en 2D ou en 3D. La 3D procure un effet de relief, donne à l’image de la profondeur et amène un certain réalisme de l’animation.

Le motion design en 3D est aujourd’hui très répandu dans le cinéma d’animation. Il est utilisé par les grands studios comme Pixar, Dreamworks, ou encore Illumination Mac Guff (créateurs des fameux minions).

Exemple de projets en motion design

Pour vous donner un aperçu de l’étendue des possibilités en motion design, voici le best of 2020 du Youtubeur Ben Marriott.

Parler comme un chef de projet motion design — le glossaire

Pour que le motion design n’ait plus de secrets pour vous, voici les termes que vous risquez de rencontrer dans la conception de votre vidéo d’animation.

Adobe after effects : After effects est un logiciel créé par l’entreprise informatique Adobe qui propose de nombreux logiciels pour l’animation et le design. C’est elle qui a créé Photoshop. After effects est un logiciel de montage vidéo qui permet aussi de réaliser des animations motion design.

Charte graphique : il s’agit d’un document qui rassemble les règles fondamentales d’utilisation des éléments graphiques composant l’identité visuelle d’une marque ou d’une société. Il comporte les visuels comme le logo (et ses déclinaisons), la typographie pour les textes. Il permet de garder une cohérence dans la communication visuelle de la marque. La charte graphique est réalisée par un graphiste.

Voici la charte graphique de Spotify :

Composition : le terme désigne un assemblage, un groupe d’éléments. Par exemple : deux personnages animés assis en face d’un ordinateur, avec le mot « amélioration continue » qui apparaît au-dessus d’eux.

Direction artistique : elle est assurée par le directeur artistique (aussi appelé DA). Il est le responsable de l’identité artistique. Il s’occupe de la partie création et visuelle d’un projet.

Flat design : il s’agit d’un style visuel avec formes en aplat, sans effet de relief. Ce style est très en vogue.

MP4 : il s’agit d’un format vidéo dont le principal avantage est de réduire la taille du fichier. C’est une façon de coder les fichiers vidéos.

Responsive : qui s’adapte en fonction du dispositif utilisé (ordinateur, tablette ou smartphone). Un webdesign responsive est un design qui s’adaptera au petit écran d’un smartphone et préservera la mise en page et le graphisme.

Sound design : c’est l’art de combiner divers effets sonores afin d’obtenir un certain rendu. Pensez à l’importance du son dans des films comme Dunkerque, 2001 l’Odyssée de l’espace ou encore Jurassic Park. En plus de la qualité visuelle, le sound design joue un rôle important dans l’impact d’une vidéo.

Voix off : C’est la voix enregistrée qui raconte l’histoire, qui explique et délivre le message pendant que l’animation se déroule. Chez Videotelling, elle est réalisée par un comédien ou une comédienne professionnelle.

Comment gérer un projet de motion design de A à Z sans accrocs

Voici à présent les points sur lesquels porter son attention lorsque l’on veut réaliser une vidéo d’animation en motion design, notamment lorsque l’on fait appel à une agence de motion design.

Le brief

C’est de loin l’élément le plus important. Il donne les consignes et définit les contours du projet. Il permet de préciser les attentes. Tout le temps investi à cette étape permet d’en gagner sur les phases suivantes.

Voici les éléments qui doivent y figurer :

  • la date du projet,
  • son nom,
  • les livrables (film d’animation, infographie, etc.),
  • la charte graphique,
  • les documents de référence (inspirations, animation vidéo déjà réalisée pour garder une cohérence)
  • un macroplanning.

Mais le brief va aussi poser le contexte de l’entreprise et le cadre de la création de la vidéo animée. Il peut insister sur des points importants de l’identité de marque.

Il va également définir les objectifs. Quel est le but de la vidéo en motion design ? Quel est son rôle dans le cadre des supports de communication déjà existants ? Pourquoi ajouter cet élément dans la communication graphique de la marque ?

Lors du brief, on va clarifier aussi le public cible. Le concepteur-rédacteur qui recueille les éléments du brief a absolument besoin de comprendre à qui s’adresse la vidéo. On ne parle pas de la même façon à un client potentiel ou un collaborateur. Il est aussi indispensable de comprendre dans quelle situation le film d’animation sera utilisé.

On peut aussi définir lors du brief la promesse : quel message souhaite-t-on communiquer au public cible ? Il s’agit de clarifier notamment le bénéfice mis en avant.

Bien sûr, il faut savoir de quel produit ou service on parle.

Pour être tout à fait complet, le brief peut également comporter les aspects techniques comme le format (MP4 par exemple).

Le brief va préciser le besoin et les attentes. Qu’est-ce qui est souhaité par le client ? Quels sont les éléments importants à respecter ? Quelle est la tonalité souhaitée ?

Enfin, on peut également ajouter les mentions légales.

La durée (la plus courte possible)

Un autre élément clé, c’est la durée de la vidéo. En effet, en fonction de son canal de diffusion, la vidéo doit inclure une contrainte de temps. Si le film d’animation est trop long, on risque de perdre l’attention de l’audience.

Mais en même temps, il faut que la vidéo soit suffisamment longue pour transmettre son message et marquer l’esprit du spectateur.

Chez Videotelling, on recourt pour cela au storytelling. Raconter une histoire permet de capter l’attention et ainsi de pouvoir passer un message.

En moyenne, les professionnels de l’audiovisuel recommandent de ne pas dépasser 1min30. Cela permet de poser une histoire, mais aussi d’aller rapidement à l’essentiel.

Le storyboard

Après le brief, le storyboard est le deuxième élément le plus important dans la réussite du projet.

Le storyboard permet de visualiser les illustrations et de donner un aperçu détaillé du design graphique ainsi que des éléments textuels afin de se faire une idée du résultat final.

Le client peut ainsi faire de nombreux changements à cette étape. Il peut faire des ajustements, préciser ses demandes et donner les bonnes informations au studio de création avant même que l’animation ait été initiée.

Lorsque le brief et le storyboard ont été réalisés avec soin et qu’ils ont été validés, le reste du projet bénéficie du cadre optimal pour réussir.

C’est comme écrire une partition. Le chef d’orchestre (le motion designer ou le directeur artistique) n’a plus qu’à la suivre.

Une vidéo responsive

Dernière précision : pour les vidéos destinées à la communication externe ou au marketing, il faut bien garder en tête que près de la moitié de son audience visualisera la vidéo sur un smartphone.

Par conséquent, il faut penser responsive !

Pour plus de conseils, vous pouvez consulter cet article : 10 conseils pour réussir une vidéo marketing en motion design.

Confiez-nous la gestion de votre projet motion design

Nous avons réuni une équipe de professionnels (illustrateur, animateur motion design, comédien.ne…) pour raconter votre histoire.

Nos livres blancs

  • Hidden

Politique de confidentialité

En validant l’envoi de ce formulaire, vous reconnaissez avoir pris connaissance des informations ci-dessous :

 

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par VideoTelling afin de pouvoir vous recontacter, répondre à vos questions, vous proposer des offres de services correspondant à vos besoin et vous informer des actualités de VideoTelling le cas échéant. Les données sont conservées pendant 3 ans.

 

Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données. Pour exercer ces droits ou pour toute question sur le traitement de vos données dans ce dispositif, vous pouvez contacter notre délégué à la protection des données à eric@videotelling.fr

Téléchargez notre livre blanc sur la vidéo explicative

livre-blanc whiteboard
  • Hidden