L’Office des Nations Unies contre les Drogues et le Crime à entre autre une mission de soutien des Etats dans la lutte contre le trafic illicite d’armes à feu. 

 

Pour améliorer l’efficacité de cette lutte au niveau international, un nouveau dispositif a été mis en place.

 

Il était donc important pour l’Office des Nations Unies de promouvoir ce dispositif auprès des autorités concernées dans chaque pays, et pour cela, ils ont choisi la pertinence d’une vidéo en motion design mixte réalisée par l’équipe d’artiste de VideoTelling.

Transcript vidéo

De la violence des gangs au crime organisé en passant par le terrorisme, les armes à feu illicites participent à de nombreux types de crimes.

 

Mais que sait-on vraiment de leurs origines ?

 

Quand on enquête sur les armes à feu, chaque étape révèle des informations importantes qui, réunies, forment une base de preuves essentielles à la lutte contre le trafic d’armes à feu.

 

Pendant une saisie, relever le type de l’arme, le modèle, le numéro de série et le contexte criminel dans lequel celle-ci a été utilisée est crucial.

 

Une analyse complète de l’arme, y compris des analyses criminalistiques et balistiques, fournit des pistes d’investigation et peut aider à découvrir le mode opératoire des criminels. On peut par exemple apprendre que l’arme a été réactivée illégalement, que ses marquages ont été modifiés ou qu’elle a déjà été utilisée pour d’autres crimes.

 

Tracer le dernier relevé légal d’une arme à feu est également important afin d’établir le moment du détournement. Si elle n’est pas enregistrée dans le pays de saisie, des mécanismes internationaux de traçage et des requêtes bilatérales peuvent aider à identifier ses origines illicites.

 

Toutes ces connaissances permettent aux autorités de comprendre les flux illicites de trafic d’armes à feu, leurs tendances et leurs caractéristiques.

 

Pour renforcer, promouvoir et approfondir le travail crucial des systèmes de justice pénale, l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime a lancé l’Initiative sur le contrôle des flux illicites des armes à feu.

Les données sur les armes à feu saisies ainsi que le contexte de la saisie sont relevés grâce à un réseau de points focaux nationaux via le Questionnaire sur les flux illicites d’armes et sont complétés par des autres données officielles.

 

La totalité de ces données est ensuite analysée afin d’identifier les flux transnationaux de trafic d’armes à feu, leurs tendances et leurs caractéristiques.  Cela aide les pays à avoir une vision plus approfondie des flux illicites d’armes à feu et de comment ils affectent chaque pays, région et le monde.

 

L’Initiative sur le contrôle des flux illicites des armes à feu fait partie du Programme mondial sur les armes à feu, tout comme le développement de politiques et de législations, des mesures préventives et de sécurité, une forte réponse de la justice pénale et la coopération internationale.

 

Les conseils techniques, le renforcement des capacités et l’accès à des outils, équipements et plateformes aident les États membres à améliorer leur efficacité dans la prévention et la répression du trafic d’armes à feu et des éléments et formes de crimes associés.

 

Au niveau international, plusieurs instruments traitent le problème des armes à feu à partir d’approches complémentaires.

 

Avec l’adoption de la cible 16.4 des Objectifs de Développement Durable, l’importance du combat contre les flux illicites d’armes à feu a été reconnue par les États membres comme un moyen important de parvenir à la paix, à la justice et, enfin, au développement.

 

Le Programme mondial sur les armes à feu aide les pays à atteindre et gérer cette cible.

 

Aidez-nous à réduire les flux illicites d’armes