Actuellement, la digitalisation de l’entreprise est à la fois la plus grande urgence pour les DRH, et ce pour quoi ils auraient besoin de recul et de temps. C’est ce que révèle la radioscopie des DRH effectuée par l’Observatoire Cegos parue le 27 septembre 2016. Pour 33% des DRH, accompagner les projets de digitalisation et de transformation de leur entreprise est l’enjeu et le projet prioritaire. Eurosearch & associés a réalisé un autre baromètre pour le 2ème semestre 2016 qui révèle que 37 % des PME – ETI estiment qu’elles vont devoir se transformer dans l’année qui vient. Alors comment faire ? Voici quelques outils pour relever le défi.

Digitalisation exemple image

 

Se former à la transformation digitale : quelques astuces

La digitalisation de l’entreprise, cet anglicisme barbare, a une apparence redoutable. Il traîne avec un autre anglicisme qui sévit en France comme ailleurs, j’ai nommé l’ubérisation de l’économie. Pour se frotter à ce vocable mal famé, voici notre premier conseil. Le premier outil qui permet de percer à jour les concepts les plus redoutables, c’est un bon dictionnaire.

 

C’est tellement évident qu’on peut facilement passer à côté. La première chose à faire pour se former à la digitalisation, c’est de clarifier les mots-clés qui y sont liés. Certains sont tellement rabachés par la presse qu’on a l’impression de les connaître. Or bien souvent, nous n’en avons qu’une définition approximative, floue. Les articles de presse définissent très rarement les concepts dont ils se gargarisent.

 

La compréhension de process se fonde sur la compréhension des notions sur lesquelles il repose. Il existe de bons dictionnaires sur le web. Nous recommandons en particulier definitions-marketing.com et le glossaire e-marketing.fr. N’hésitez pas à clarifier les mots à l’intérieur des mots. Par exemple, pour saisir ce qu’est la publicité programmatique (l’automatisation d’achat d’espaces publicitaires), il faut également clarifier une demi-douzaine de concepts qui y sont liés (voir notre article « Comment la publicité programmatique vidéo est en train de devenir le nouvel Eldorado »).

 

La deuxième astuce, c’est de dédramatiser ! Certaines personnes aiment subjuguer leur audience avec un usage excessif de superlatifs. On parle de disruptions, de séismes, voire du cataclysme numérique. Même si nous pouvons apprécier la performance, rappelons quelques évidences. La transformation digitale s’appuie sur l’émergence de nouvelles possibilités rendues possibles par le web. Il s’agit d’un progrès, au même titre que l’électricité a remplacé la vapeur. 76% des DRH affirment qu’ils passent beaucoup de temps à éteindre les « incendies » (selon l’Observatoire Cegos). Par conséquent une solide dose de sang-froid est requise.

 

Enfin, soyez curieux. Dès que vous découvrez de nouveaux usages, des applications web intéressantes, des innovations technologiques, creusez un peu le sujet. Vous pouvez suivre des formations professionnelles continues ou via des ressources en lignes. Après tout, le meilleur moyen de comprendre la transformation digitale, c’est de se plonger dans une de ses usages, comme le e-learning. Si vous avez l’idée que vous ne pouvez être un professionnel que dans un seul domaine, détrompez-vous. Vous avez acquis une compétence dans les RH. Reproduire cela dans d’autres domaines encore et encore, tant qu’un souffle de vie vous anime. Vous pouvez parfaitement devenir un expert de la transformation digitale.

Accompagner les femmes et les hommes dans la transformation de l’entreprise avec la vidéo explicative

La radioscopie des DRH de l’Observatoire Cegos nous apprend que 42% des DRH ont trouvé dans leur fonction l’accompagnement humain dans les projets de changement. Or voici le dilemme. Le DRH doit éteindre des incendies, et il fait face à des changements ainsi que des réorganisations incessantes. Pour 64% d’entre eux, ils manquent de marge de manœuvre. Et d’un autre côté, 56% des salariés pensent que le facteur humain est insuffisamment pris en compte. Un chiffre intéressant, 52% des employés trouvent aussi qu’il y a un manque de transparence.

 

La véritable difficulté dans la transformation digitale, est de faire évoluer les pratiques au sein de l’entreprise. Plus l’effectif de celle-ci est important, plus le pilotage du changement est complexe. C’est dans ce cadre qu’une vidéo explicative dessinée peut vous aider à faire comprendre, former et ainsi accompagner le personnel dans cette évolution. La vidéo explicative peut être diffusée autant de fois que nécessaire, mis à disposition dans l’intranet, partagée avec les collaborateurs, voire les fournisseurs. Elle peut aussi ouvrir un séminaire d’entreprise sur le sujet.

 

L’intérêt d’une vidéo explicative tient surtout dans son caractère pédagogique. C’est un outil de premier ordre pour éclaircir les notions que recoupe la digitalisation. Le dessin permet d’illustrer le propos, de mettre en image les concepts et de faire appel à la fois à l’ouïe et à la vue, ce qui, d’après les sciences cognitives, améliore considérablement la mémorisation. C’est en initiant les employés que vous pouvez expliquer en toute transparence l’évolution à mettre en œuvre.

 

Le véritable atout d’une vidéo explicative dessinée, c’est qu’elle communique. Toujours issu de la radioscopie de Cegos, pour 65% des salariés, le DRH doit être un bon communicant, avoir un bon relationnel. La communication est l’échange d’idées, allant d’un point A à un point B. Mais il y a un facteur qui peut être facilement négligé, c’est la qualité de la communication. Une vidéo dessinée introduit de l’esthétique dans la communication. Si le graphisme est soigné, elle séduira l’œil et procurera du plaisir au spectateur.

 

Le dessin a enfin cette qualité particulière d’évoquer l’enfance, de porter en lui un caractère ludique, léger propre à dédramatiser les sujets les plus austères. Imaginez à présent que vous introduisez un séminaire d’entreprise avec une vidéo explicative dessinée. Imaginez que vous commenciez sur une note à la fois pédagogique et amusante, donnant de la transparence et communiquant de manière simple le changement à venir…

Transformer la digitalisation de l’entreprise en une chance : initiation au judo

Voici une règle de l’art martial parfaitement applicable dans le domaine économique. Lorsqu’un mouvement, une force, se dirige vers vous, vous devez utiliser ce mouvement pour gagner. C’est le principe même du judo. On se sert des mouvements, et du poids de l’adversaire entraîné dans ce mouvement, pour lui faire mordre la poussière. Rappelons que les arts martiaux ont été développés à l’origine par des moines qui se faisaient attaquer par des bandits de grands chemins lors de leurs déplacements hors du temple. Comment faire face à des armes, des épées ou des matraques ? Les moines décidèrent de transformer leurs mains et leurs pieds en arme.

 

La transformation digitale est un mouvement qu’il vous faut utiliser. En vous servant de l’e-learning et de la diffusion de vidéos explicatives sur l’intranet, vous vous servez de ce mouvement à votre avantage. Vous pouvez également utiliser la vidéo sur les réseaux sociaux, de Twitter à Youtube, en passant par Facebook. Le social selling, l’usage de ces réseaux pour commercer, se répand, y compris en France (Axa s’est lancé dans l’expérience l’année dernière avec succès). Dans l’article « réussir sa transformation digitale », vous trouverez d’autres exemples de l’opportunité que représente internet et ses multiples applications.

 

Revenons au judo et à sa valeur d’exemple. C’est en s’exerçant régulièrement, en apprenant à maîtriser une technique après l’autre, qu’on grandit dans l’art martial et qu’on passe les ceintures, de la blanche à la jaune, puis orange jusqu’à la ceinture noire. Pour progresser avec succès dans la digitalisation de l’entreprise, commencez par faire évoluer un département, par exemple en repensant le business model. Ou bien, commencez par mettre en place des applications pour mieux gérer l’organisation.

 

Face à une évolution majeure comme celle-ci, qui impacte presque toute l’entreprise, commencer par un changement, un élément, le maîtriser, puis en prendre un autre ne demande pas des efforts insurmontables. Et vous aurez réussi à faire une transformation en douceur.

 

Comprendre, fédérer les employés, agir. Les DRH jouent un rôle moteur dans la mutation de leur entreprise. La digitalisation de l’économie représente un défi. Un défi est à la fois une difficulté et une occasion de mesurer ses aptitudes afin de grandir. La génération actuelle des ressources humaines a donc la chance d’avoir un challenge presque trop grand pour elles.

Obtenez une étude gratuite 
Remplissez le formulaire ci-dessous :