Cet article a été inspiré par différentes ressources trouvées sur internet. Je souhaitais vous les partager. 

C’est le moment d’aller à contre-courant ! Et s’il est très tentant d’aller se plonger sur les chaînes de télévision qui sont devenues gratuites, vous avez mieux affaire.

 

stop la crise

 

Comment gérer une crise ?

 

La première ressource pour définir une stratégie en période de crise, c’est une vidéo de Grant Cardone. Si vous ne le connaissez pas, disons brièvement que c’est l’auteur du bestseller 10X Rules. C’est aussi un entrepreneur, un formateur à la vente et à la négociation, un conférencier qui remplit des stades et un investisseur à succès dans le domaine de l’immobilier. 

 

Si l’on voulait faire une courte biographie, après avoir perdu son père à l’âge de 10 ans, il grandit sans figure paternelle donc et se retrouve à 24 ans sans abri, sans emploi et toxicomane. Après s’être engagé dans une cure de désintox, il travaille dur pour réaliser ses rêves. À 34 ans, il obtient son premier million. 

 

Après avoir développé sa fortune, il se consacre aujourd’hui à aider tous ceux qui veulent réussir. 

 

Les conseils de Grant Cardone sur IGTV :

 

J’ai traduit les points abordés, mais regardez la vidéo.

 

  1. Ne paniquez pas. Planifiez et préparez-vous.
  2. Engagez-vous dans une expansion.
  3. Suivez l’argent (dans quelle direction va le courant).
  4. Persistez (quoi qu’il arrive).
  5. Tirez profit de la situation.

 

1/ Ne pas paniquer. Planifier et se préparer :

 

La première chose à faire, c’est de vous informer des consignes de sécurité (en l’occurrence celle qui évite de propager le coronavirus) et des mesures prises par le gouvernement, et c’est tout ! Évitez de regarder les news en continu, c’est inutilement anxiogène.

 

Pour parer au plus pressé, voici le lien du document récapitulant les mesures de soutien du gouvernement pour les entreprises

 

Vous pouvez également consulter cette page destinée aux chefs d’entreprise.

 

C’est le moment de réfléchir et de se casser la tête pour voir comment, dans cette période de crise et juste après, faire fonctionner son entreprise pour pouvoir se relever de la perte sèche de 14 jours ou d’un mois de ralentissement économique. 

 

La “chance” que l’on a, au milieu de ces difficultés, c’est qu’on dispose d’un peu de temps pour trouver des idées, brainstormer, réfléchir à ce que l’on peut faire.

 

Dans la planification, il y a aussi la mise en place d’une routine de télétravail et l’utilisation d’outils qui permettent de continuer, quoi qu’il arrive. 

 

Il existe beaucoup d’outils gratuits qui permettent de garder contact et maintenir un lien avec ses équipes.

 

Dans les outils de réunion, quelques remarques :

 

Skype a l’avantage de la simplicité, mais Zoom permet de faire bien plus de choses. Il permet non seulement de faire des réunions, mais aussi des visioconférences, des webinaires. Sa messagerie instantanée est plus fluide et mieux conçue que celle de Skype.

 

Un article à lire, c’est le retour d’expérience de la Wild Code School qui a expérimenté le télétravail lors des grèves de fin 2019 – début 2020 et avec son campus de Milan avant les entreprises françaises : Coronavirus : comment nous sommes passés en full remote pour assurer la continuité de nos formations.

 

Vous pouvez également créer un groupe Whatsapp si ce n’est pas déjà fait (ça marche aussi avec Skype) pour rester soudé à distance. 

 

2/ S’engager dans une expansion

 

Alors que l’économie se contracte, alors que tout dans son environnement nous pousse à devenir plus petits, c’est vraiment le moment de penser grand. 

 

Cela peut commencer par se recentrer sur ses valeurs, sur son cœur de métier et devenir encore meilleur. 

 

Alors que tout autour de nous nous amène à penser plus petit, à essayer de “sauver les meubles”, demandez-vous comment élargir votre sphère d’influence, développer votre entreprise et atteindre plus loin.

 

3/ Suivre l’argent

 

Bien sûr, on ne parle pas ici de commencer à vendre des masques en ligne à des prix prohibitifs. Ça, c’est exploiter la peur et c’est malhonnête.

 

En échangeant avec divers entrepreneurs, je constate que beaucoup d’entre eux qui ont des activités en physique comme la formation ont résolu de créer des formations à distance. 

 

Si vous ne pouvez pas dématérialiser votre activité, vous pouvez envisager de vous diversifier. 

 

J’ai découvert quelques belles initiatives sur le web, comme ce blog où des chefs étoilés vous disent quoi cuisiner en quarantaine, dans un tweet de Tim Ferriss

 

Voici le lien direct à la newsletter :

 

Cooking in Quarantine

 

Vous pouvez aussi proposer quelques services gratuits à vos clients pendant les prochains jours. 

 

Ça ne ramènera peut-être pas de commandes ou de contrats dans l’immédiat, mais c’est une belle façon de renforcer les liens avec vos clients. 

 

4/ Persistez (quoi qu’il arrive)

 

Il faut se rappeler que le gars qui parle, Grant Cardone, a été mis à la porte par sa mère, à l’âge de 24 ans, parce qu’elle en avait marre de le voir se droguer. C’est un modèle de persistance et de résilience.  

 

Un autre exemple, je l’ai choisi parce qu’il est drôle et qu’il est approprié à une période comme celle que nous vivons, c’est Jack Ma, l’homme le plus riche de Chine, qui raconte son parcours.

 

 

5/ Tirez profit de la situation.

 

Vous avez le choix d’utiliser le temps dont vous disposez pour regarder Netflix, Canal+, des films en streaming gratuit OU de vous formez, de travailler sur votre activité et vos compétences.

 

Le meilleur investissement que vous puissiez faire n’est pas dans les actions boursières ou les cryptomonnaies. Investissez sur vous-même.

 

Lisez les livres que vous n’avez jamais le temps de lire. Suivez les formations (en ligne) que vous voulez faire. Utilisez judicieusement le temps.

 

Avancez sur votre bilan, calculez vos impôts, faites les tâches administratives que vous pouvez faire maintenant. Quand le confinement prendra fin, vous aurez plus de temps et d’énergie à consacrer au développement de votre activité.

 

6/ Bonus inspiration : deux entrepreneurs font le point sur la situation et les mesures qu’ils ont prises.

 

Je ne suis pas un fan de la Sap’. J’aime être bien habillé, sans plus. Mais je suis depuis plusieurs années ce que fait le site de mode masculine Bonne Gueule. Parce que ce sont des passionnés qui ont transformé leur passion en un business. Et parce qu’à bien des égards, ils gèrent leur entreprise “en bon père ou en bonne mère de famille”. 

 

Voici leur live du mercredi 18 mars. C’est un peu long, mais on a du temps en ce moment et vous n’êtes pas obligé de le voir en entier.

 

Comment communiquer en situation de crise

 

Envoyez de bonnes ondes : un smile contest ?

 

On est rarement surpris par la bêtise de certaines personnes. Mais les élans de solidarité et de bienveillance sont, pour moi, une source inépuisable d’émerveillement. 

 

Et comme toute crise, celle-ci est encore un exemple. 

 

La première chose à faire dans ces circonstances, c’est de garder le sourire. 

 

Avez-vous déjà réfléchi à cela ? Quand vous souriez, vous envoyez quelque chose vers l’extérieur. Vous émettez de bonnes ondes. Et c’est déjà de la communication, c’est de la promotion ! 

 

La bonne humeur est bien plus contagieuse que n’importe quel virus !

 

Partagez des bonnes pratiques

 

Eve-Laure, notre DG, a initié une série de publication sur LinkedIn sur l’expérience du télétravail, dont voici le 1er, ou comment apprendre à être multitâche.

 

Utilisez la vague

 

La comm’, c’est souvent comme le surf. Il faut savoir utiliser la vague. Ça s’appelle le newsjacking. 

 

Le newsjacking consiste à prendre appui sur un fait d’actualité afin de produire des contenus (article de blog, vidéo, infographie…) offrant de la visibilité et de l’engagement pour une marque sur les réseaux sociaux.

 

Voici un post qui est un bon exemple de communication pour une pandémie.

 

Et vous ? Quels sont les bonnes pratiques ou les bons exemples de comm’ que vous avez découvert sur le web ? Partagez-les en commentaires. Je suis curieux de voir les pépites que vous avez récoltées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.